Twitter, Google, etc. : des alternatives viables aux SMS?

Depuis le jour où j’ai été sur Internet avec un téléphone, j’ai toujours été répugné par les forfaits de messagerie texte. Tant qu’à payer un forfait de données de plusieurs mégaoctets, pourquoi faut-il payer des frais aditionnels pour envoyer quelques octets de texte?

Bien entendu, sans téléphone intelligent et sans forfait de données, la messagerie texte a peu de prédateurs naturels. Mais avec un forfait de données, avouez que c’est franchement indécent.

C’est pourquoi je suis étonné qu’aucune alternative viable aux SMS ne se soit encore imposée. L’idée n’est peut-être pas aussi sexy que iFart, mais il existe un énorme potentiel commercial selon moi, considérant la popularité des SMS.

Voici essentiellement les questions que je me pose :

  • Quels sont les avantages de la messagerie texte?
  • Quels sont les limites des alternatives actuelles?
  • Quels sont les alternatives actuelles compatibles avec la messagerie texte?

J’ai consigné mes réponses préliminaires dans le tableau suivant :

Commentaire Notification immédiate Multiplateformes Compatible SMS
SMS OUI N’importe quel téléphone N/A
Maintenant, pour les alternatives, il faut minimalement :

  • Un téléphone intelligent multitâche pour recevoir les notifications (donc oubliez le iPhone 3G)
  • Un forfait de données
Twitter On peut envoyer/recevoir des messages privés à partir d’une application mobile Twitter, du Web ou de la messagerie texte. Par ailleurs, on peut tweeter ou envoyer des messages privés à partir de la messagerie texte.
En revanche, c’est un peu plus laborieux que la messagerie instantanée.
Quasi-immédiate, selon l’intervalle de notification Probablement n’importe quel téléphone intelligent multi-tâche OUI, d’où les fameux 140 caractères…
Google Voice / Google Talk Google Voice est un service de VoIP, donc parfait pour les appels ET les SMS gratuits. Gros problème, le service est seulement disponible aux États-Unis… mais je continue à espérer.
Google Talk est la messagerie instantanée (chat) de Google intégrée à GMail.
OUI Android, BlackBerry et iPhone (3GS+ de préférence) OUI
Heywire Heywire est un service gratuit de messagerie texte et instantanée qui s’intègre aussi avec Facebook, Twitter, etc. Heywire nous fournit un numéro gratuit à partir duquel on peut envoyer/recevoir des SMS. OUI, sauf que ça ne fonctionne pas sur mon Android… Android et iPhone OUI, c’est du SMS!
AOL Instant Messenger Prometteur, mais ça ne fonctionne pas sur mon Android (Force close à répétition). OUI? OUI? OUI?
Skype Puisque les SMS ne sont pas gratuits, ce n’est pas compatible avec mes contacts qui n’ont pas de téléphones intelligents. OUI OUI OUI, mais ce n’est pas gratuit
Courriel Le courriel n’est pas adapté selon moi :

  1. Les messages courts engorgent inutilement notre boîte de réception.
  2. Les courriels ont un objet en plus du texte et du destinataire.
  3. Si je reçois une notification par courriel, je suis moins porté d’aller voir immédiatement ce que c’est. Ça peut être un message de 10 mo…
Quasi-immédiate, selon l’intervalle de notification OUI, même avec un téléphone « semi-multitâche » comme le iPhone 3G NON

Conclusion

Personnellement, la seule alternative qui semble fonctionner dans mon cas, c’est Twitter. Sinon, il faudrait une application similaire à AIM mais qui fonctionne…

Avec Twitter, on peut au moins envoyer des SMS gratuits à tous nos contacts, peu importe leur téléphone et leurs applications, ce qui prouve qu’on ne peut pas encore se passer des SMS.

Mais qui remplacera définitivement les SMS? À première vue, je crois que le jour où tout le monde aura un téléphone intelligent, ils seront tous munis d’application de messagerie instantanée d’entrée de jeu. Ce sera donc la suite d’une éternelle bataille entre AOL, Google, Yahoo! et Microsoft. Et éventuellement iChat pour iPhone.

Au fait, quel est l’avantage de la messagerie instantanée sur les SMS? Elle intègre plus naturellement les plateformes existantes telles que les ordinateurs de table, les ordinateurs portables, les tablettes et les téléphones mobiles.

Autrement dit, peu importe le bidule, on sera toujours connecté ensemble.

Pour le meilleur et pour le pire.

Publicités

Le génie de Twitter

La première fois que j’ai utilisé Twitter, j’ai été frappé par la pureté du concept.

C’est comme si un beau jour, quelqu’un était arrivé sur son profil Facebook et qu’il s’était dit : « C’est quoi tout ce bordel? FarmVille, Hug Me, Happy Hour… Dans le fond, tout ce qui m’intéresse, c’est le statut Facebook de mes amis… ».

Ainsi il a tout viré, sauf le statut, et Twitter est né. Bien entendu, ce n’est pas ce qui est arrivé mais ça aurait pu être le cas selon moi.

Parce que si on considère les autres idées géniales du Web, il faut savoir que YouTube est apparu à un moment où la bande passante n’était pas encore adéquate au visionnement de vidéos en ligne et que Google a dû parcourir et indexer tout le contenu du Web pour alimenter son moteur de recherche. Ceux-ci ont donc dû composer avec des difficultés techniques non-négligeables au moment où ils ont vu le jour.

De son côté, Twitter aurait quasiment pu apparaître à la création du Web, tellement le concept est simple! Il suffit juste de saisir et de stocker les 140 caractères d’un utilisateur et de les afficher aux utilisateurs qui le suivent… Je ne peux pas imaginer un concept plus simple qui ait généré autant de valeur.

Twitter est une idée à 1 milliard de dollars que n’importe quel programmeur aurait pu développer sans aucun moyen financier. En réalité, il faut donner crédit aux créateurs pour la qualité du service et le « branding », mais il reste que c’était beaucoup moins risqué que de construire le prochain Airbus…

Apple : le nouveau Microsoft?

Maintenant que Apple a dépassé Microsoft en capitalisation boursière, la question se pose sérieusement.

Ce n’est pas seulement le monopole grandissant de la Pomme pour les lecteurs MP3, la vente de musique en ligne et les téléphones intelligents qui nous rappellent Microsoft.
Ce qui nous rappelle Microsoft, c’est aussi les pratiques anticoncurrentielles de Apple qui font de plus en plus souvent la une des nouvelles technologiques.

Il y a plusieurs articles sur le sujet et tout le monde a évidemment pensé au même titre…

Articles sur le sujet :
Is Apple the New Microsoft?
Apple: The New Microsoft
The Microsofting of Apple?

Apple vs Google : Produits finis et infinis…

Si je me permettais de faire une comparaison entre Apple et Google, – même si c’est un encore un peu comme comparer des pommes et des googlettes -, je soulignerais avant tout la différence suivante : bien que les deux entreprises aient toutes les deux d’excellentes idées, Apple a un avantage énorme quand vient le temps de livrer le produit fini.

Apple sait exactement où elle s’en va et la mise en marché de ses produits est un art à part entière. Peu nombreuses sont les entreprises capables de rivaliser Apple sur le plan technologique et ergonomique à la fois. Je crois que les récents produits de Apple parlent d’eux-mêmes.

De son côté, Google a l’inconvénient de s’éparpiller dans les nouveautés et à l’image de Google Labs, on a l’impression que Google ne sait pas encore vers quel produit s’aligner ou qu’elle travaille sur trop de produits en même temps. Question ergonomie, il suffit de penser à Google Wave pour comprendre que Google a comme plusieurs la mauvaise tendance à compliquer les choses pour rien. En ce qui concerne le design de ses produits, Apple n’a certainement rien à envier à iGoogle ou à Google Chrome.

Entre les deux, le développement des produits diverge aussi. Alors que les produits d’Apple ne sont rien de plus que des rumeurs jusqu’à ce que Steve Jobs lui-même ne les présentent au public, Google cherche à bénéficier de la communauté du logiciel libre pour développer entre autres des applications pour Android ou des extensions pour Chrome OS.

Pour ce qui est de la mise en marché ou de la visibilité, on peut dire que Google n’a pas l’art de se faire valoir non plus. Peu de gens connaissent Android ou le Nexus One. De l’autre côté, bien que le iPad ne se vende pas encore au Canada à ce moment-ci, il est déjà beaucoup mieux connu – voire déjà plus que le Kindle d’Amazon…

Ceci étant dit, laquelle des deux entreprises est la plus visionnaire? Steve Jobs a maintes fois été qualifié de visionnaire, mais j’ai l’impression que les deux jeunes fondateurs de Google ont une vision à long terme encore plus perçante. À bien y penser, je crois que la force de Google à long terme sera ses recherches. Pensons seulement aux recherches de Google sur les réseaux à ultra haute vitesse ou à son nouveau protocole rapide SPDY. Après tout, je ne crois pas que Google recherche un lien étroit avec le consommateur. Google deviendra probablement plus un fournisseur de service qu’un vendeur et un fabricant de produit. Avec ses recherches et sans oublier sa collaboration avec la NASA, les limites de Google sont à mon avis littéralement infinies…

Favoris et partage